Cofondatrice et directrice artistique du Théâtre Bouches Décousues (TBD), Jasmine Dubé a étudié en interprétation à l’École nationale de théâtre. Depuis, elle exerce le métier d’auteure, comédienne et metteure en scène.

Sa pièce Bouches décousues a été jouée plus de 350 fois au Québec et en Europe. Petit monstre s’est méritée le prix de la meilleure production « jeunes publics » de l’Association québécoise des critiques de théâtre en 1992. La bonne femme a remporté trois Masques décernés par l’Académie québécoise du théâtre en 1996 : Production « jeunes publics », Texte et Mise en scène. Le pingouin (2002), La mère merle (2000) et Le bain (1998) ont reçu le prix du public à Beloeil. La série Nazaire s’est retrouvée finaliste des prix Chronos 1997, en France et en Suisse. En 1998, l’album L’ourson qui voulait une Juliette a reçu le prix Alvine-Belisle, choix des bibliothécaires pour le meilleur livre jeunesse. Certains de ses textes sont traduits en anglais, portugais, espagnol et italien.

En 1996, Jasmine Dubé a reçu le prix Arthur-Buies pour l’ensemble de son oeuvre. En 1998, Artquimédia lui décernait l’Agathe de distinction pour son rayonnement artistique à l’échelle nationale et internationale et elle recevait de la Renaissance française, la médaille du Rayonnement Culturel. En 2006, TBD était le lauréat du Grand prix du Conseil des arts de Montréal pour « son apport immense à la vitalité et au développement du théâtre d’ici ». En juin 2010, on inaugurait la bibliothèque Jasmine-Dubé à Amqui. En 2013 elle recevait le Prix Raymond-Plante pour son travail exceptionnel en littérature jeunesse.