Jacques Cartier Découvreur du Saint-Laurent - Alain RaimbaultJacques Cartier – Découvreur du Saint-Laurent

d’Alain Raimbault
couverture de Sybiline
illustré par Adeline Lamarre

« Jacques Cartier prépare minutieusement son premier voyage. Comme il est soutenu par le roi de France, il parvient à lever son équipage. Le 20 avril 1534, il assiste à la messe et au sortir de l’église, toute la ville l’accompagne sur les quais. La foule en liesse veut assister au départ de ce grand personnage auquel rien ne résiste. Il appareille avec deux navires ornés du drapeau fleurdelisé, symbole de la royauté. C’est le départ pour la grande aventure. En moins de trois semaines d’une traversée assez tranquille, Jacques Cartier passe au large de Terre-Neuve. Comme les glaces lui barrent le chemin, il se réfugie dans une crique. Le 21 mai, il repart plein nord. Il découvre alors une île couverte d’oiseaux, qu’on nomme aujourd’hui Fous de Bassan. Un peu plus tard, le navigateur croise un ours sur son chemin. Dans son premier récit de voyage, il le décrit comme “grand comme une vache, aussi blanc qu’un singe”. »

symbol_bonjour_extrait Extrait

« La traversée jusqu’à Terre-Neuve est pénible.Des vents contraires ralentissent les navires. La soif se fait sentir. On donne même à boire du cidre aux nombreuses bêtes que l’on emmène. On ne veut pas que les vaches, les moutons, les chèvres, les porcs ou les chevaux périssent. Il faut les maintenir en vie à tout prix.

Des Espagnols fortement armés ont eu vent de cette expédition. Ils cherchent les Français dans l’Atlantique Nord pour les couler. Heureusement, ils ne les trouveront jamais. Jacques Cartier pense que Roberval le suit. Il l’attend quelques jours à Terre-Neuve puis, ne le voyant pas arriver, il poursuit sa route directement jusqu’à Stadaconé où il arrive le 23 août. Il rencontre Agona qui ne semble pas peiné par l’annonce de la mort de Donnacona. Il s’en réjouit presque. À présent, il sait qu’il est devenu le chef légitime à Stadaconé. Jacques Cartier ne perd pas de temps. Il sait que l’été s’achève et que le bref automne est remplacé par un terrible hiver qui peut durer six mois. Après l’échange traditionnel de cadeaux avec Agona, il fait labourer et ensemencer des terres. Le long d’une petite rivière, il fait construire un fortin dans un lieu qu’il nomme Cap-Rouge, puis un deuxième sur un promontoire au sommet duquel il pense avoir découvert des diamants et des petites feuilles d’or. Magnifique! pense-t-il. Il a enfin découvert l’or et les diamants auxquels il rêvait… »

symbol_bonjour_keyNouvelle-France, fleuve Saint-Laurent, océan, navigateur, explorateur, courage, persévérance, autochtones, colonisation, évangélisation
The year’s best list 2013
symbol_bonjour_numerikCe livre est disponible en version numérique sur le site des principales librairies virtuelles.

BONJOUR L’HISTOIRE  no 4 | À partir de 9 ans | Illustré en deux couleurs|  •  72 pages • 13,95 $ | ISBN : 978-2-923234-84-7

Fiche pédagogique

Télécharger la fiche d’activités:  Jacques Cartier

Jacques Cartier - Collection Bonjour l'histoire